au-dessus de la mêlée


Pourquoi le rugby ? Je ne sais pas. Certains diront que je suis tombé dedans quand j’étais petit, je dirais plutôt que mon père m’y a poussé des deux mains, dans le dos, et par surprise. Peut-être, en avait-il marre de me voir jouer à la poupée ? Ou ma frousse des fourmis, l’aura agacé ? Le fait est qu’il a déclaré à ma mère qu’il allait faire de moi « un homme ». Voilà comment, à 5 ans 1/2, je me suis retrouvé sur un terrain de rugby, avec un ballon 3 fois plus gros que ma tête, chargé par des armoires à glace de 7 ans, dont les délicates attentions visaient systématiquement à me flanquer par terre.
15 ans ont passé depuis ce jour, et nous voilà dans nos crampons, les copains et moi, à une minute du coup d’envoi du match le plus important de notre vie. J’étais loin d’imaginer que la terre d’Ovalie était si fertile en joies et en tristesses, en peurs et en coups de gueule et que le tout pouvait se vivre en équipe. 15 ans de carrière en 80 minutes, c’est un pari un peu fou, mais un pari que je relève pour vous offrir une échappée belle « au dessus de la mêlée ».