Actuellement à l'affiche & en tournée

Le duo exceptionnel d’un comédien et sa batterie. Un spectacle drôle qui touche et bouscule.


Loin d'être idiot ou attardé, Adrien Lepage est juste… différent. A mi-chemin entre Forest Gump et Billy Elliot, ce gamin doué, beau de naïveté, vit une passion défendue pour la batterie.


“ Un concentré délicat d’humanité… Un bel éloge à  la différence… “ LE MONDE

“On est scotché par le talent de Cédric Chapuis qui réussit à nous émouvoir et à nous faire rire, avec finesse.” LE POINT

“A la fois touchant et poétique, drôle et troublant. A découvrir, sans tarder.”
TT TÉLÉRAMA

“Un spectacle original, très bien écrit, qui vous cueille au premier coup de cymbale et ne vous lâche plus jusqu’au dernier son.”  LE PARISIEN

« 23-F Côté Hublot », c’est la place d'avion qu'occupe Tsvétélina Yordanova le jour où elle accepte de quitter son pays par amour. Elle sait ce qu’elle quitte, elle sait pourquoi, mais n’a aucune idée de ce qui l’attend. Elle est belle, jeune et Bulgare. Son coup de foudre s’appelle Sylvain. Beau, jeune mais Français. Et si l’amour ne connaît pas les frontières, les services de préfecture, si.

 

«...Une pièce qui sort résolument des sentiers battus. Cédric Chapuis a écrit une oeuvre drôle et attendrissante, portée par l'excellente Mira Simova.» L'Echo Républicain-Chartres

 

En filigrane de cette histoire vraie : « La difficulté à devenir français, lorsque on ne l’est pas. Un petit délice de scène... » Direct Matin

« Rarement la qualité d’écriture et l’aisance du jeu atteignent un tel niveau d’excellence... » La Dépêche du Midi

Pourquoi le rugby ? Je ne sais pas. Certains diront que je suis tombé dedans quand j’étais petit, je dirais plutôt que mon père m’y a poussé des deux mains, dans le dos, et par surprise. Peut-être, en avait-il marre de me voir jouer à la poupée ? Ou ma frousse des fourmis, l’aura agacé ? Le fait est qu’il a déclaré à ma mère qu’il allait faire de moi « un homme ». Voilà comment, à 5 ans 1/2, je me suis retrouvé sur un terrain de rugby, avec un ballon 3 fois plus gros que ma tête, chargé par des armoires à glace de 7 ans, dont les délicates attentions visaient systématiquement à me flanquer par terre.
15 ans ont passé depuis ce jour, et nous voilà dans nos crampons, les copains et moi, à une minute du coup d’envoi du match le plus important de notre vie. J’étais loin d’imaginer que la terre d’Ovalie était si fertile en joies et en tristesses, en peurs et en coups de gueule et que le tout pouvait se vivre en équipe. 15 ans d'une vie aux rebonds aussi fous que ceux d'un ballon de rugby en 80 minutes, c’est un pari un peu fou, mais un pari que je relève pour vous offrir une échappée belle « au dessus de la mêlée ».

Tiré d’une histoire vraie.

 

Le jeudi 9 février à 5H00 du matin, le portable de Cécile sonne. Elle ouvre un œil : c’est Damien. Son cœur bondit. Assise maintenant dans un lit qu’elle ne connaît pas, le souffle coupé, elle décroche : «Allô ? Tout va bien, chéri. Ne t’inquiète pas. C’est juste qu’on a trop bu, je me suis endormie sur son canapé. J’arrive. »

 

Elle se retourne : allongé à ses côtés, Pierre-André Bertin, son futur employeur.

Que s’est-il passé ? Pourquoi ce black-out total ? Et ces ecchymoses ?

D’après vous : quel sort la police et la justice réservent-elles aux victimes en quête de vérité ?

 

QUAND LE THÉÂTRE DÉNONCE UNE RÉALITÉ.